CONSTRUIRE LE MONDE
 

volume 119, numéro 1 • 15 janvier 2014

ÉDITORIAL

Construire le monde

Gaston Sauvé

C’est un projet en mouvement continu. Construire le monde, c’est le défi qui s’impose à chacun, qui requiert le meilleur de ce dont nous sommes capables pour donner sens et direction à la vie qui émerge, et dont le déploiement est sans cesse menacé par le chaos.

DOSSIER Construire le monde

L'engagement évangélique

Richard Bergeron

Comment construire une Église si l’ouvrier que je suis ne s’engage pas? Le modèle du samaritain nous parle. Cet homme vrai s’indigne devant la souffrance; il ne se la cache pas; il se laisse toucher et sait agir pour guérir et rendre à la vie. 

DOSSIER Construire le monde

L'indignation, pouvoir de mobilisation

Céline Dubé 

L’indignation, individuelle et collective, est vraiment une force de changement social. Nous l’avons vu encore récemment dans plusieurs événements. L’auteure montre l’impact de l’indignation, sa nécessité. Elle l’illustre en particulier à travers l’évolution de la situation de la femme dans nos sociétés.

DOSSIER Construire le monde

Droit de cité

Pierre Prudhomme

Devenir citoyen, acquérir un droit de cite, passent par un long chemin où la personne se bâtit par la confiance. L’engagement auquel cela mène et l’impact sur la construction de la communauté, de la cité, sont incalculables. Ce «devenir citoyen» s’apparente et se nourrit du «devenir chrétien». Pierre Prudhomme nous en parle avec clarté et passion.

DOSSIER Construire le monde

Le pouvoir de l'interdépendance

Hanafi Tessa

Nous sommes tous interdépendants. Depuis toujours, nous le savons. Mais nos échanges économiques fonctionnent en ignorant ces impacts sur chacun des individus. L’éthique et le respect des personnes sont évacués. Voilà ce qui est à reconstruire, cet ailleurs différent à bâtir. L’auteur, Hanafi Tessa, est convaincu que l’on peut et doit faire autrement. Notre avenir en dépend. Avant tout, repenser la culture des entreprises et y mettre la personne au centre.

GENS QUI INSPIRENT

Jeannine Trépanier Laurin, une femme libre

Chronique de Pierrette Bertrand

Elle avait 18 ans quand sa mère, avant de mourir, l’exhorta à demeurer autonome et heureuse dans ses choix. « Ne sacrifie pas tes projets pour ton père et ton frère », lui avait-elle dit. Jeannine retourna donc au travail comme secrétaire, attendant la fin des études de son futur mari.

AU CŒUR DES MOTS

Le cœur du petit pauvre Commentaire du Testament de Saint François

Chronique de Gaston Sauvé

Max de Wasseige, Le cœur du petit pauvre, Commentaire du Testament de Saint François, Éditions franciscaines, Paris, 2012, 145 pages.

HISTOIRE FRANCISCAINE

Présence des Franciscains-Récollets en Nouvelle-France (3 de 3)

Chronique de René Bacon

À Montréal, un modeste couvent avec chapelle - consacré à Saint-François d’Assise - est d’abord construit en 1692 ; un second, beaucoup plus imposant, avec une chapelle assez remarquable, lui succède à partir de 1703.

SUR LES PAS DE FRANÇOIS D’ASSISE... PAR LA PHILATÉLIE

Rencontre à Spolète 

Chronique de Jean-Claude Lafleur

Lors de la dernière chronique, il a été question de toute cette polémique qu'avait suscitée le projet des postes américaines d'émettre un timbre pour le 8e centenaire de la naissance de François et qui apparut quand même sur le courrier nous parvenant des États Unis.

POÉSIE DU REGARD

Au-delà des apparences  

Chronique de Sylvain-Alexandre Lacas

Chère Denise… je te laisse sur cette page une toute petite trace de ma présence, comme une interprétation fugace de ce que je fus pour toi. Ici, tu ne peux me voir, me prendre dans tes bras, mais je suis là. Imagine-moi comme la brise caressante. Au-delà des montagnes, de ma vie de femme, je vis ce qui m’est possible de vivre, mais sur un autre plan.

QUÊTE SPIRITUELLE

La liberté, critère du cheminement spirituel  

Chronique de Yvon Théroux

Notre premier contact avec l’univers commence là où nous sommes né-e-s, en cette époque précise où nous avons vu le jour. C’est notre microcosme, c’est-à-dire un « petit univers à notre échelle ».

Please reload

 
« MONTRER SA FOI DANS LA RUE »?

volume 119, numéro 2 • 15 mars 2014

ÉDITORIAL

« Montrer sa foi dans la rue » ?

Denise Lamarche

L’expression est du cardinal de Paris, feu Jean-Marie Lustiger, juif devenu chrétien à 14 ans, ayant grandi dans un univers laïc, étranger à toute forme de cléricalisme. Les débats de laïcité en cours et qui prédominent sont le reflet d’une société en profonde mutation et à la recherche d’une identité qui puisse continuer à nous rassembler.

DOSSIER « Montrer sa foi dans la rue » ?

Libérer la foi

Denise Lamarche

Qui pourra nier que Dieu nous a créés libres et que le Jésus de l’Évangile propose une foi libre? Car la foi est d’abord rencontre d’un Dieu qui prend l’initiative de nous inviter à entrer en relation avec lui, mais qui ne nous force jamais à le faire. Et Jésus, comme le Père, invite : «Si tu veux, viens, suis-moi.» (Matthieu 19,21).

DOSSIER « Montrer sa foi dans la rue » ?

Croire au grand jour…

Jocelyn Girard

Le défi aujourd’hui c’est de prendre part aux enjeux de société, sortir de l’hostilité envers qui pense et croit différemment de soi, engager plutôt le dialogue, abandonner le prosélitysme. Dans le monde actuel, les croyants doivent pouvoir oser, avec douceur et respect, s’épanouir en vérité et exprimer sereinement ce en qui ou en quoi ils croient.

DOSSIER « Montrer sa foi dans la rue » ?

Paix mon voisin
Un musulman heureux ici, c’est possible ?

Mohand Tessa

Paix mon voisin. C’est là que s’engage le dialogue qui conduit à des conditions de respect et de paix. Le regard d’un citoyen musulman sur notre société est source de lumière et et de joie.

DOSSIER « Montrer sa foi dans la rue » ?

Croire et pratiquer sans ostentation

Aubert Bertrand

Le pluralisme s’est imposé dans nos societés et le confort que plusieurs avaient développé avec l’homogénéité sociale et religieuse s’en est allé. Le bien commun n’est plus l’affaire de la religion, bien qu’elle s’y intéresse vivement; c’est l’État qui en porte la responsabilité désormais.

DOSSIER « Montrer sa foi dans la rue » ?

Une minorité qui conquiert ses droits, un avantage pour tous

Pierre Viau

Notre condition de minoritaire dans ce grand continent nord-américain nous aide à comprendre ce que vivent les immigrants qui choisissent de s’établir ici. Leur avancement est lié au nôtre, propulsé par les mêmes valeurs et la même vision de s’accomplir dans le respect et la reconnaissance de l’identité propre.

AU CŒUR DES MOTS

Peut-on vraiment rester catholique?

Chronique de Gaston Sauvé

Joseph Doré, Peut-on vraiment rester catholique? Un évêque théologien prend la parole, Bayard, Paris, 2012, 112 pages.

ÉCOLOGIE

Le Jour de la Terre

Norman Lévesque

La Terre. Il existe tant de perceptions. Pour un grec de l’Antiquité, c’était la déesse Gaïa. Pour les Hurons, c’était la Grande Tortue. Pour les agriculteurs, c’est celle qui produit les fruits et légumes. Pour les biologistes, c’est un objet d’étude. Pour les économistes, c’est un territoire à développer. Et pour les chrétiens, c’est quoi la Terre?