Dossier3-inondation.jpg
MADAGASCAR
TERRE D’ESPOIR CONTRAINTE AU «DÉSESPOIR»

Sœur MARIE-FLORENCE RAZANADRAMANANA, pfm

Madagascar est une île très vaste. Elle est la cinquième plus grande île du monde après l’Australie, le Groenland, la Nouvelle-Guinée et Bornéo. Longue de 1 580 km et large de 580 km, son étendue est de 587 000 km2 dont 5 000 kilomètres de côtes. L’île est séparée du continent africain par le canal du Mozambique. Actuellement 26,969,307 habitants y vivent.

Dossier3-inondation.jpg
Les effets du réchauffement climatique affectent énormément l’ile de Madagascar. Ce texte nous décrit les conséquences de la situation actuelle pour les personnes confrontées à la famine et pour la nature complètement desséchée en certaines parties du pays.
PLUIES ET GRANDE CHALEUR

Suite au réchauffement climatique, l’extrême Sud de Madagascar est soumis à une chaleur torride exceptionnelle de sorte que cette partie du territoire est complètement desséchée et les habitants sont de plus en plus confrontés à la famine.

 

Il faut ajouter que le réchauffement climatique provoque aussi un véritable changement dans la répartition des pluies dans le pays. Sur les Hautes Terres (milieu de l’Ile) ainsi que dans l’Est du pays où les pluies sont habituellement fréquentes, du mois d’octobre au mois d’avril, elles diminuent d’une année à l’autre. Cela fait que les cultures en souffrent. Les cultivateurs ont du mal, depuis quelques années, à faire deux récoltes sur leurs rizières.  

 

Le manque de pluie et la grosse chaleur font aussi baisser l’eau dans les rivières. Cela rend l’élevage plus difficile. Les maladies aviaires se répandent plus facilement ce qui impacte les ressources financières des familles. Cela explique aussi la difficulté rencontrée sur tout le territoire de Madagascar pour obtenir une eau potable.

 

Les cyclones et les inondations font des ravages sur leur passage surtout sur les côtes de l’Ile. Des maisons s’effondrent quand ce ne sont pas des écoles et des hôpitaux qui sont ravagés et les infrastructures du pays en souffrent également !

L’ÉTAT DE LA FORÊT

À cela, malheureusement, il faut ajouter la disparition de la forêt causée par les nombreux feux de brousse au cours de la longue saison sèche. Il y a aussi la coupe illicite du bois qui sont les raisons de la dégradation de l’environnement de l’Ile. Les gens, en effet, vont couper le bois pour assurer le chauffage du matériel ou pour faire de charbon servant à la cuisson de leurs aliments et aussi pour vendre. La déforestation nuit beaucoup au pays.

 

C‘est une triste constatation mais le gouvernement, les forces vives, les différents mouvements du pays, les écoles font des efforts à chaque année pour le reboisement pendant la saison de pluie, c’est-à-dire entre le mois de novembre et le mois de mars.  Il n’est pas possible d’aller au-delà du mois de mars car les pluies ne sont plus aussi abondantes. Malheureusement, cette année, l’arrivée des pluies est retardée suite au réchauffement climatique. Les campagnes de reboisement se renouvellent à chaque année et c’est très important.

vol. 126, no 3 • Octobre 2021