EN PLEINE ACTION

UN HOMME SEREIN

 Le tenant de cette chronique, Lévi Cossette, porte une attention particulière au travail quotidien  d'un secrétaire de paroisse. Homme affable, patient, passionné de vérité, mémoire de la communauté paroissiale, le secrétaire dégage une grande sérénité au milieu de toutes les tensions vécues.

Léo travaille comme secrétaire dans une paroisse que je connais un petit peu. Il est remarquable pour son professionnalisme et sa sérénité. Jeune retraité d’une carrière de technicien comptable, il a accepté un poste à temps partiel comme secrétaire et comptable de cette paroisse. À cela il ajoute quelques petits travaux en comptabilité pour d’autres paroisses et organismes. 

Dans son travail de secrétaire-comptable, l’homme est, selon l’expression de chez nous : « à son travail ». À son clavier d’ordinateur, la posture bien droite, nul doutes que Léo travaille très consciencieusement. Il a, au bout de ses doigts, des séries de chiffres à travers lesquels il voit des personnes qui lui font confiance et qui sont fières de lui. Il est affable avec tous ceux et celles qui se présentent  au bureau. Loin de percevoir qu’on le distrait dans son  travail, il est tout sourire et disponible à tout venant.

La vie paroissiale, en l’absence d’un responsable permanent en pastorale, place le secrétaire au coeur d’une foule d’événements imprévus. Ceux-ci recèlent de belles et de moins belles surprises. Léo va traiter toute situation, selon son statut de secrétaire. Jamais, il n’a été vu et perçu comme voulant jouer au p’tit curé, loin de là. Bien informé, il rassure les gens et connaît ses limites. Les questions sans réponse sont acheminées aux bonnes personnes.

UNE ATTITUDE ADÉQUATE

Dans la paroisse de Léo, se vit un gros litige avec un organisme en lien très étroit avec elle. Le but de cette chronique n’est pas de décrire en détail la situation, mais d’y voir le comportement et l’attitude de Léo qui sont admirables. Ils vont dans le sens de la sérénité dans la tourmente, pour un litige qui dure depuis presque deux ans.

Léo entre en contact fréquemment avec un bureau d’avocats. Il ne manque pas de rester toujours affable et attentif à toute communication. Il tient le dossier de façon impeccable. Il reçoit hebdomadairement, avec grande classe,  des membres du groupe revendicateur. Il assume la charge de comptable dudit groupe en vrai professionnel. Dans toute conversation alentour du litige, porté à une écoute très attentive, il affiche la neutralité la plus complète avec les revendicateurs.

UNE MÉMOIRE VIVANTE

Comme il est secrétaire comptable de la paroisse, c’est plus d’une fois par semaine que le litige en question fait surface avec des paroissiens. Léo demeure toujours le même homme affable, patient. Il est la courroie de transmission de toutes les informations pertinentes sur le sujet. Que vaut sa présence en la paroisse? Elle est sans prix. Il est la mémoire des 30 ans d’histoire, auxquels on a besoin de référer. Il est l’homme de très bon conseil, doté d’un juste discernement. Il est un passionné de la vérité, confiant qu’elle apparaîtra au grand jour en temps opportun. Parmi les personnes  au cœur du litige, dans le feu des débats, il affiche la plus belle sérénité. Il croit en la bonté foncière des gens animés de bonne volonté et de bonnes intentions.

Il y a une vaste communauté impliquée dans  une mésentente traitée devant la loi. Les personnes concernées croient au potentiel de la communauté, dans une cause de bénévolat qui, en bout de ligne, vient en aide aux paroissiens dans le besoin. La dimension spirituelle de l’action bénévole est bien présente dans l’attitude de ceux et celles qui vivent la lutte en question.

LA SÉRÉNITÉ EN ACTION

Dans la tourmente, il n’y a chez Léo aucun indice de colère ou de vengeance. Ses réactions dévoilent un homme pacifique et pacifiant. Il a bien ses réactions de déception, mais ces dernières s’estompent assez rapidement. Il rappelle qu’il n’est pas un saint. De par sa fonction, il est une mine d’informations, et il informe. Depuis deux ans, il supporte généreusement toutes les personnes impliquées dans la cause, et il alimente la confiance chez tous et toutes. L’optique de ce numéro de Chemins franciscains « La sérénité dans l’adversité », fut une occasion pour le tenant de cette chronique, de porter une attention particulière au travail quotidien d’un secrétaire de paroisse.  Puisse la sérénité qui se dégage du texte inspirer le lecteur.

vol. 124, no 1 • Mars 2019

Chemins franciscains propose un nouvel art de vie inspiré de Claire et de François d’Assise au cœur des défis actuels de la famille humaine.

NOTRE MISSION
ADRESSE

514 722-5700

 

5750, boulevard Rosemont

Montréal (Québec) H1T 2H2

 

info@lesiaf.org

INSCRIVEZ-VOUS

à notre liste d’envoi. Ainsi, vous serez informé lorsqu’il y aura des nouveaux textes sur le site.

SUIVEZ-NOUS
  • Grey Facebook Icon

© 2017-2019 Design graphique par Italique.