UN ÉLAN DE RENOUVEAU… LE SYNODE

ÉDITORIAL

FRANCINE CABANA

À la demande du Pape François l’Église Peuple de Dieu s’est mise en marche vers un renouveau «Pour une Église synodale : communion, participation et mission». 

Le but du synode n'est pas seulement de parler de la synodalité, mais de la mettre en pratique dès maintenant, dans chaque diocèse, paroisse et pays du monde entier.

Cela nous appelle tous, à tous les niveaux de l'Église, à renouveler notre façon d'être et de travailler ensemble pour aller de l'avant.

Dans un premier texte, Luc Benoit nous trace un portrait d’un synode et des démarches entreprises pour répondre à l’invitation lancée par le Pape.  « Sur tous les continents, depuis octobre dernier, les diocèses emboitent le pas avec énergie, enthousiasme et réalisme. Toutes ces initiatives locales trahissent un immense amour de l’Église du Christ et un désir profond de la voir grandir et s’adapter, quelque six décennies après Vatican II, au monde de ce temps ».

 

Dans le second texte, Pierrette Bertrand nous parle de communion à l’appel de l’Esprit. L’auteure nous dit que l’Église doit sortir de son confinement spirituel. L’Esprit Saint travaille au cœur de chaque personne, dans chaque groupe, en toute circonstance. La conversation spirituelle crée parfois les conditions pour s’ouvrir à l’action de l’Esprit et prendre des décisions selon son inspiration. Cela nécessite cependant d’être attentif à ses propres mouvements intérieurs. C’est de cette manière que l’action de l’Esprit se manifeste.

 

Dans le troisième texte, André Racine, nous parle de la place de la mission dans la démarche synodale. « La mission de tous les membres de l’Église dans le processus de la synodalité demande un temps d’arrêt, de prière, pour entrer dans ce mouvement de liberté intérieure.  Libérer la parole, je le répète, libérer la parole. Lorsque la parole est libre, l’Esprit passe. »

Les 4 chroniques nous amènent à différentes manières de vivre la paix.

 

Dans la chronique En pleine action, Lévi Cossette présente un chrétien qui est plongé dans une profonde réflexion depuis que sa paroisse a été supprimée et fusionnée avec un grand ensemble.  Sa réflexion a pris une tournure spéciale, depuis qu’il a entendu le pape François parler de synodalité. Il a une grande admiration pour le pape François depuis qu’il est à la tête de l’Église. Et voici que la synodalité déclenche en lui un regard vif sur l’Église.

 

C’est une femme inspirant que Roger Belisle nous présente dans la chronique Ces gens qui inspirent.  Un long cheminement dans la vie de l’Église.  Elle participe donc à l’exercice  consultation ecclésiale avec des personnes qu’elle réunit, dans une attitude respectueuse pour donner la parole à chacun et chacune.

 

Dans la chronique Environnement, c’est André Beauchamp, à qui on a demandé à mainte reprise d’aborder la question des chrétiens et de l’environnement, qui vient redire que la parole des chrétiennes et des chrétiens dans la démarche synodale doit porter plus loin la réflexion de l’Église sur la question environnementale.

 

Gaston Sauvé dans la chronique Au cœur des mots, nous amène à revisiter le texte du Pape François Servir pour transformer le monde.  Cet ouvrage du Pape François paru d’abord en italien en 2019, puis récemment en français, n’a perdu en rien de son actualité.  C’est ce qu’on peut constater en lisant la chronique.

 

Nous souhaitons que la lecture de ce numéro de Chemins Franciscains, en ces temps incertains où les conflits s’intensifient un peu partout dans notre monde, nous aide à réfléchir l’Église de demain, une Église que nous souhaitons porteuse d’espérance, de paix et de réconciliation. 

vol. 127, no 5 • Mars 2022