3-espoir

ÉCOLOGIE

JE SUIS LA TERRE, TA MÈRE

PIERRE BRUNETTE, ofm

Un poème interpellant où la Terre qui donne sans retenue nous invite à nous transformer pour prendre soin les uns des autres comme elle prend soin de nous.

3-espoir
« Deviens la nourrisse du monde comme moi,
Le prolongement du cœur de Dieu incarné. »
JE SUIS LA TERRE, TA MÈRE

Ta sœur aussi

Pour le partage des biens

Le champ du monde abrite mes enfants

Le cœur de la fraternité humaine bat en moi

Comme une vague de vie

Tu m’appartiens, je te gouverne et te soutiens

Tu ne me possèdes pas. Dans mon giron je te tiens

Tu sors de moi pour vivre et retournes mourir en moi.

 

Tu agis comme si tu étais propriétaire

Dieu demande juste que tu te comportes

En gardien responsable, avisé.

Depuis des lunes, tu épuises mon sol

Mes nappes d’eau et de pétrole

À l’usure, tu m’exploites

Avec tes engrais, tes pesticides, tes coupes à blanc

Tu m’appauvris pour me rentabiliser

Tout ce qui rampe, court et vole est menacé

Tu crées la fin du monde les yeux fermés

J’assure ta survivance. Tu en tires ton profit

N’oublie jamais les autres à ta porte jour et nuit

 

Autour de ta maison ou au bout du monde,

On me repose, me dessouche, me laboure

On plante des oasis, des forêts, des jardins

Pour que chacun tire en partage son pain.

 

Oui, je suis ta sœur matricielle, la Terre

Je te donne ce que j’ai sans retenue

Vis, fleuris, grandis, donne des fruits

Pour la part de chacun en héritage

Deviens la nourrisse du monde comme moi

Le prolongement du cœur de Dieu incarné

vol. 126 no 2 • Juin 2021