«IL EST NÉ...»

ÉDITORIAL

La naissance d'un enfant est une fête et elle rassemble la communauté familiale et souvent la communauté élargie. Les enfants sont au coeur de nos vies  et souvent notre raison de vivre. Ils sont la vie dans son jaillissement le plus pur, le plus près de l'origine de tout, la source de notre espérance, l'annonce d'un futur.

Ils sont l'image même du Royaume et ce que nous sommes appelés à devenir si nous voulons y entrer (cf. Luc, 18, 15-17). Ils sont notre repère pour déterminer si vous avançons en humanité dans notre mode d'être, comme personne et comme société. Ils nous interrogent, nous contestent, ils sont notre reflet et nous renvoient à nos contradictions, nos abstentions, nos mensonges. Ils sont notre moment de vérité et d'authenticité. Ils sont l'image de nos échecs quand nous les abusons, les maltraitons, les détruisons. Ils intègrent et reproduisent ce que nous faisons, nos valeurs, et très peu nos paroles. C'est avec eux qu'une vie nouvelle peut commencer.

 

Nous avons voulu consacrer le dossier de ce numéro au mystère de la Nativité, à la vie qu'apporte l'enfant dans chacune de nos vies.

La vie est un cadeau
à faire croître.

Au cœur du mystère de la Nativité, le premier article est signé par Mgr Christian Rodembourg. Accepter la vie comme le « oui de Marie », nous conduit à la rencontre de Jésus-Emmanuel, lumière et espérance du monde. C'est engageant pour une personne baptisée, pour un fils choisi. Dire « Oui » c'est entrer dans la mission de porter la lumière et être sel de la terre.

 

« Un petit enfant les conduira », dit le prophète Isaïe. Élaine Champagne s'arrête à décrire ce que les enfants nous apportent quand nous sommes en relation avec eux. Ils deviennent « signe » et « symbole » pour l'adulte réceptif. « La vulnérabilité perçue chez le nouveau-né peut nous renvoyer à notre propre vulnérabilité ».

 

Les Paroles d'enfants, recueillies par Lévi Cossette, nous offrent des bribes de réflexion qui touchent aux enjeux de notre planète. À 10-12 ans, l'enfant est fort perspicace et attentif aux qualités de l'univers que nous lui préparons et qui deviendra sa pleine responsabilité. Il est concerné et nous le fait savoir.

 

Ces enfants d'ici et d'ailleurs est rédigé par un collectif de Bordeaux-Cartierville, Hakima Kalif, Francine Caron, Catherine Khoromansky, Pierrette Bertrand. Ces enfants de 7 à 10 ans se prêtent à un journalisme d'enquête. Quelle leçon de vie sur les relations entre nous, le bonheur, le respect, le sens de la fête.

 

Les enfants sont-ils une richesse ? Jeannelle Bouffard, aujourd'hui grand-mère, a raison de poser la question. Remarquez que la réponse est un peu dans la question. Il faut une vie pour découvrir toutes les facettes de cette richesse. La relation avec l'enfant nous fait devenir parent et entrer quotidiennement dans la richesse offerte.

 

Les chroniques, à leur manière, continuent de faire écho au même thème.

 

Gérard Laverdure écrit « Proclamer aux captifs la libération » dans Gens qui inspirent. Rien n'est perdu, tout peut être sauvé. Son travail auprès des prisonniers et l'humour comme outil dans les relations, soutiennent le retour à la vie et à la confiance de ceux qui séjournent au Centre de Jour René Gagnon. C'est l'histoire de la brebis égarée, histoire de compassion et de patience.

 

Lévis Cossette nous propose un merveilleux texte dans la chronique En pleine action. Francis et Flavie, des jeunes parents, découvrent que « le nouveau-né est ciment de l'amour ». L'enfant, dans toute sa fragilité et sa dépendance, leur apprend ce que c'est qu'aimer. Aimer devient un accompagnement, un support, une complicité.

 

Dans la chronique Ailleurs dans le monde, l'équipe de Franciscains-Bénin, nous gratifie d'une suite au texte paru dans le dernier numéro d'octobre sur cette pratique, heureusement en régression, de « l'infanticide rituel ».  Comment mène-t-on une campagne de sensibilisation sur un sujet aussi tabou ? Toutes les formes y passent : théâtre, animation et discussion,  témoignages, danse, chants, etc.

 

Au cœur des mots, présente le récit d'un petit bout de femme, Anna, rencontrée et accueillie par Fynn alors qu'elle fuyait sa maison, lieu délabré et destructeur. Il a décidé de le publier sous le titre de Anna et Mister God. Ce jeune esprit nous entraîne dans son dialogue et son questionnement avec Mister God. Elle est lumineuse.

 

Nous espérons que les facettes multiples que nous vous présentons sur l'enfance vous apportent lumière et confiance face aux soubresauts et incertitudes qui sont souvent notre quotidien. La vie est un cadeau à faire croître. Nous en sommes responsables.

 

Bonne lecture !

Gaston Sauvé,

membre du comité de rédaction

vol. 123, no 4 • Décembre 2018

Chemins franciscains propose un nouvel art de vie inspiré de Claire et de François d’Assise au cœur des défis actuels de la famille humaine.

NOTRE MISSION
ADRESSE

514 722-5700

 

5750, boulevard Rosemont

Montréal (Québec) H1T 2H2

 

info@lesiaf.org

INSCRIVEZ-VOUS

à notre liste d’envoi. Ainsi, vous serez informé lorsqu’il y aura des nouveaux textes sur le site.

SUIVEZ-NOUS
  • Grey Facebook Icon

© 2017-2019 Design graphique par Italique.