ÉDITORIAL  ESPÉRANCE

Remettre l’autre debout. Souvent aussi, accepter que l’autre nous remette debout. Toutes les contributions de ce numéro pointent dans la même direction: l’espérance. Celle-ci me semble émerger dans la relation. Tout au long de sa vie publique, Jésus cultive cette relation avec son Père, dans la prière. À maintes reprises, les textes nous disent qu’il se retire pour prier. Il y puise certainement sa confiance, sa détermination et son amour. Il nous invite à se mettre à sa suite. Une relation, dans la confiance, nous tient debout. Dans la tradition chrétienne, notre espérance se bâtit dans une relation forte avec la personne de Jésus Christ.